Vaste sujets que je ne peux traiter en une seule fois

déjà parlons bien : il serait mieux de parler de tri écologique des déchets et non pas de tri sélectif qui est un pléoasme (un tri ammène à sélectionner ! )

Le tri écologique en trois répartitions est de plus en plus appliqué en France mais tout le monde à l'air de s'y perdre un peu

* Le "plastique"

Recyclable : bouteilles de lait ou alimentaires, flacons de détergents. flacons de shampoing, bouteilles d'eau minérale ou des boissons gazeuses, barquettes propres, gants de vaisselle…

A savoir : Contrairement aux idées reçues, il est inutile de laver les bouteilles avant de les jeter (ça gaspille de l'eau) et d'enlever les bouchons (qui sont eux aussi recyclables).

 
Recyclage plastique Recyclage plastique

Non recyclables : Les films plastique transparents qui entourent les packs d'eau ou les magazines, les pots de yaourt ou de crème fraîche, les barquettes alimentaires en polystyrène, les sacs de supermarché, les sacs de congélation, les films à bulles…

Trop légers, ces emballages ne sont pas rentables à recycler. Ils seront incinérés avec le reste des ordures ménagères pour produire de l'énergie.

Non recyclable aussi les emballages gras ou sales (couches-culottes, bouteilles d'huile…)

 
Volume : En 2004, 45 000 tonnes de PEhd (polyéthylène haute densité) ont été recyclées, et 128 000 tonnes de PET
 
Taux de recyclage : 18 %
 

Que deviennent-ils ? Chaque type de plastique a sa propre filière de recyclage. Les bouteilles en PEhd (polyéthylène haute densité) et le PET (polyéthylène téréphtalate) sont triées, broyées et lavées, pour former des granulés prêts à l'emploi.

Beaucoup de flacons sont retransformés en... flacons. (Il y a 25 % de matière recyclée dans la plupart des flacons en PEhd). On peut aussi fabriquer des pots de fleurs, des bancs, des tuyaux, des bidons, des poubelles…

Filées, elles donneront des vêtements en fibre polaire, du rembourrage d'anoraks, d'oreillers, de couettes, de la moquette, ou des panneaux d'isolation acoustique. Le tri doit être irréprochable : 1 bouteille de PVC sur 10 000 bouteilles de PET rend le lot inutilisable.

Le polychlorure de vinyle (PVC) était auparavant la matière de base des bouteilles d'eau, mais il tend à être remplacé par le PET. En effet, il contient des substances susceptibles de se transformer en gaz toxiques lors de sa combustion. On le trouve encore dans les chemises protège-documents, les semelles de chaussures, les jouets, les fleurs artificielles, ou les tapis de gym. La filière de recyclage a quasiment disparu en même temps que son utilisation à grande échelle dans les emballages.

A savoir : même si cela n'a aucune réelle justification, il est aujourd'hui interdit de refabriquer un emballage alimentaire à partir d'un autre emballage alimentaire.

 
Recyclage plastique Avec 27 bouteilles d'eau, on fabrique un pull polaire. Chaque tonne de plastique recyclé fait économiser entre 600 et 800 kg de pétrole brut.

 

* Le verre

Recyclage verre Recyclage verre

Recyclable : bouteilles (vin, jus de fruit, potage…), bocaux, flacons, pots de confiture et de yaourts (sans leur couvercle).

Pas besoin de séparer le verre coloré du verre transparent, comme c'est le cas en Allemagne par exemple : le verre est trié automatiquement par des moyens optiques.

 
Recyclage verre Recyclage verre

Non recyclables : ampoules électriques, tubes néon, vaisselle et verres de table, miroirs, vitres cassées…

La "vaisselle en verre" est en fait une céramique transparente qui fond à une température beaucoup plus élevée que le verre d'une bouteille. Si il en reste dans le calcin, on retrouve des morceaux dans les objets finis.

 
Volume : en 2004, 1,8 millions de tonnes de verre d'emballage ménagers ont été recyclées en France.
 
Taux de recyclage : 59%
 
Recyclage verre Que deviennent-ils ? Le verre est indéfiniment recyclable : chauffé à plus de 1500 °C, le calcin prend toutes les formes qu'on souhaite et redevient une bouteille ou un bocal en verre.
Ne serait-il pas plus économique de réutiliser les bouteilles (consigne) plutôt que des les recycler ? Non, car la consigne suppose le transport de bouteilles vides, leur lavage, et le traitement des eaux de lavage. Ce n'est donc pas plus économique. D'autre part, pour supporter de multiples utilisations, les bouteilles devraient être plus épaisses et donc plus lourdes (ce qui a une incidence sur le transport).
 
En 2005, le recyclage du verre a permis d'économiser 800 tonnes de sable. De plus, le recyclage permet des économies d'énergie. La substitution de 10 % de matières premières dans le four verrier par du verre récupéré fait gagner 2,5 % de l'énergie nécessaire à la fusion. Une tonne de verre recyclé et refondu permet ainsi d'éviter l'émission de 500 kg de CO².
 
En savoir plus verre-avenir.fr, le site des industriels du verre sur le recyclage

* Le papier

Recyclage papier-carton Recyclage papier-carton Recyclage papier-carton Recyclage papier-carton
Recyclable : journaux, magazines, prospectus publicitaires, copies, cahiers, cartons d'emballage, rouleaux d'essuie-tout, briques alimentaires (jus de fruit, lait, potage…), boîtes à œufs…
 
Non recyclable : mouchoirs en papier usagés, papier hygiénique, enveloppes, livres à couverture rigide…
 
Volume : En 2005, 6 millions de tonnes de papiers et cartons ont été récupérées en France
 
Taux de recyclage : 77 %
 
Recyclage papier-carton Que deviennent-ils ? Les vieux papiers récupérés sont malaxés et réduits à l'état de fibres. Après homogénéisation et désencrage, la pâte peut être réutilisée pour la production de papiers ou de cartons.
Contrairement au verre et au métal, le papier ne peut pas être recyclé indéfiniment. "A chaque recyclage, les fibres de cellulose se raccourcissent" explique Anne de Lander, responsable de la communication chez Eco-emballage. Au bout de 6 à 8 fois, les fibres sont tellement courtes qu'on ne peut les utiliser que pour du papier hygiénique ou des mouchoirs jetables.

Pour les briques alimentaires, constituées de 25 % de polyéthylène, le carton doit d'abord être séparé du plastique. Dans certains cas, les emballages complets sont déchiquetés puis chauffés et compactés pour donner des plaques d'aggloméré.

 
Chaque tonne de papier recyclé permet d'économiser 2 tonnes de bois

* Le métal

Recyclage métal Recyclage métalRecyclage métal
Recyclable : aérosols (vides), bidons de sirop, canettes, trombones, boîtes de conserve, barquettes alimentaires…
 
  Non recyclable :  les bidons d'huile de moteur, les opercules de yaourt, les aérosols ayant contenu des produits toxiques (peinture, insecticide …)
A DEPOSER EN DECHETERIE
 
Volume : 313 000 tonnes d'acier et 14 000 tonnes d'aluminium provenant des déchets ménagers ont été récupérées en 2005
 
Taux de recyclage : 53 %
 

Que deviennent-ils ? Le métal est séparé des autres déchets sur un tapis roulant. L'acier est récupéré grâce à un énorme électroaimant, et l'aluminium par courant de Foucault (une sorte de roue qui produit un champ magnétique alternatif). Le métal est ensuite fondu et présente les mêmes caractéristiques que le métal de première fusion.

L'acier entre dans la fabrication des automobiles, de l'électroménager, du mobilier, des bâtiments, des emballages... La fabrication d'une tonne d'acier à partir de ferraille permet d'économiser 1,5 tonne de minerai de fer, 0,5 tonne de coke (combustible), 70 % d'énergie et 40 % d'eau.

L'aluminium sert à fabriquer des pièces de voiture, des tondeuses ou des perceuses, des lampadaires de jardin, des montants d'étagères, des radiateurs, et des emballages. L'aluminium recyclé est particulièrement économique : il nécessite pratiquement deux fois moins d'énergie pour sa fabrication. Une tonne d'aluminium recyclé permet ainsi d'économiser l'équivalent d'une année de consommation électrique de trois personnes.

 
Recyclage métal Avec 670 canettes en aluminium, on fabrique un VTT.
Il faut 190 000 boîtes de petits pois en acier pour fabriquer une voiture.



Les déchets alimentaires sont soit mis dans la poubelle "normale" mais ..... ça serait du gâchis
Le mieux étant de les composter pour les valoriser
Ainsi nous avons du compost pour le jardin et pour les immeubles ça serait aussi envisageable !!

Voici notre tri minimum à la maison :  le reste (carton, plastique non recyclé, brique, électronique ...)  étant stocké pour être ensuite emmeé en déchéterie
P1000362 blanche pour plastique, jaune déchets qui n'a pas été dans l'une des autres poubelles et non compostables
P1000363 celle-ci pour le verre (une poubelle rien que pour lui car on évite ++++ les emballages et bouteilles plastiques ainsi que les conserves )

l'état actuel de la poubelle d'un français
poubelle

l'idéal serait :
1/ mieux consommer pour moins gâcher et moins produire de déchets

2/ un tri beaucoup plus pointilleux (mieux rentables, mieux recycler et plus écologique)

Malgré la mise en œuvre progressive de la collecte sélective des déchets et de leur recyclage quand c'est possible, par la plupart des pays, les solutions appliquées jusqu'en 2010 sont très éloignées d'un tri optimal. Une étude de rentabilité des circuits de recyclage montre qu'en fait les déchets ménagers ne devraient pas être triés selon 4 catégories (verre, plastique et métal, papier, autres déchets), mais selon 15 catégories distinctes :

400px_ClassifiedHomeTrashForAidTheRecycleProcessWithNumbersAdded

  1. Le verre coloré
  2. Les emballages en plastique souple (polyuréthanes)
  3. Les emballages en plastique dur (PVC)
  4. Les cartons gris et marron
  5. Les récipients et objets en aluminium
  6. Les boîtes de conserves en fer blanc
  7. Les emballages en plastique imprimé, les emballages en papier alimentaire
  8. Les emballages en polystyrène
  9. Le verre blanc
  10. Les piles
  11. Les autres métaux (sauf fer et aluminium)
  12. Les déchets organiques (restes alimentaires)
  13. Les journaux, magazines, catalogues, annuaires, prospectus
  14. Les tissus, vêtements, fils, fibres
  15. Les autres déchets (couches-culottes, lingettes, déchets mixtes inclassables)

Cette distinction en 15 catégories ne concerne que les déchets ménagers courants. On peut y ajouter les déchets industriels qui tendent de plus en plus à être produits par des particuliers, par exemple, les cartouches d'encre, les toners de poudre usagés ou les batteries de voiture, pour lesquels existent des circuits de récupération et de recyclage relativement confidentiels.

La récupération de piles suit un circuit différent du traitement des autres déchets. En France et en Suisse, conformément à la loi, les conteneurs destinés à les récolter sont situés dans tous les magasins qui en vendent.

Ne pas jeter un produit polluant est un geste qui nécessite une attitude responsable et consciente de la part de l'usager, mais il faut que les structures facilitent la restitution des produits à recycler, ce qui n'est pas toujours le cas.

En France, l'absence d'homogénéité fait que d'une ville à l'autre, le tri est différent. Ainsi, un déchet sera-t-il récupéré dans l'une et refusé dans l'autre.

 

 

PROCHAINE ETAPE CHEZ NOUS  : Encore moins d'achats avec emballage, sur-emballage, pas nécessaire ...
et PESER NOS DECHETS sur plusieurs semaines pour effectuer notre impact sur un an !!!
c'est bien cet objectif ça motive à faire encore plus d'efforts ^-^
Bon par contre soyez indulgents ne comptons pas le mariage lol (mais il y aura du recyclage, du tri  à fond et pas de pertes alimentaires nonméoh)